• Nom original: The Neon Demon

    Créateur: Nicolas Winding Refn

    Genre: Horreur-Epouvante, Thriller

    Date de sortie: 8 Juin 2016

     

    Résumé: Jesse, une jeune fille de 16 ans, se rend à Los Angeles pour réaliser son rêve: devenir mannequin. Après avoir signé chez une agence, son ascension très rapide, sa beauté naturelle et sa pureté ne tarde pas à provoquer d'intenses jalousies parmi les autres filles...  

    Mon avis: Hé ben, la dernière fois c'était "The Devil's Rejects" et maintenant c'est "The Neon Demon"!! Pour le prochain 'faudrait que je trouve un film avec "Satan" dans le titre...

    Enfin bref. J'ai commencé cette critique à 00h08 (même si maintenant il est 00h17, réfléchir au résumé ça prend du temps) et je viens donc de le voir. Ce film m'a juste ébloui et choquée à la fois. J'en avait entendu parler dans une critique du "Fossoyeur de Films" (lien de la vidéo à la fin de l'article), puis j'ai vu celle d"INTHEPANDA" (lien en fin de critique encore une fois). Comme vous pourrez le voir, les deux hommes ont un avis assez différent du film: INTHEPANDA l'a adoré, tandis que Le Fossoyeur était un peu moins enthousiaste. J'avais donc deux avis opposés, puis je me suis dis que j'allais le voir et juger par moi-même. Après visionnage, si je devais rejoindre un camp, ce serait celui d'INTHEPANDA. Je l'ai juste adoré. Déjà, premier point, et là les deux messieurs sont d'accords là-dessus: ce film est beau. Il a un visuel, une esthétique qui déchire. Vraiment, il m'en a mis pleins les yeux. Ensuite, il y a les musiques. Elles sont vraiment géniales et efficaces. Certaines m'ont fais assez peur -surtout une au début du film, où Ruby emmène Jesse en soirée. Vers la fin de la scène, un show se passe et cette scène m'a... pas terrifiée, mais presque-, mais toutes nous mettent bien dans l'ambiance.

    L'Ambiance d'ailleurs, parlons-en: le film est vraiment glauque et malsain. Si vous êtes du genre à être facilement mal à l'aise, ne regardez pas ce film. Vraiment. Il est dérangeant à souhait. Plus le film avance, plus ça devient morbide.

    Ensuite, l'histoire de base... je dirais pas que c'est pas original, mais voilà, l'histoire du rêve inaccessible et du dépassement de soi, on l'a vu et revu assez souvent... mais ça reste bien mené.

    Pour le reste... les acteurs sont très bons, les plans sont superbes -déjà dit je sais-, et la fin... oh bon sang la fin...

    Je ne vais pas vous spoiler, mais elle m'a juste horrifiée.

    Vraiment, en voyant ce film j'étais... à la fois choquée et fascinée. Je vous le conseille, vraiment.

    CEPENDANT, c'est typiquement le genre de films "ça passe ou ça casse".

    En ce qui me concerne, c'est passé, mais n'hésitez pas à me dire ce que vous en avez pensé, vous.

    Bon, et bien je pense que c'est tout pour ce film!! Sur ce, bon visionnage et bonne journée/soirée!!

     

    PS: "Et Birdy?"

    En discutant avec des proches de ce film et après avoir relu plusieurs fois le résumé, je me suis dis que je ne suis peut-être pas encore tout à fait prête pour l'analyser. Je fais surement beaucoup d'erreurs d'analyse, et je ne voudrais pas prendre le risque de trop ignorer l'histoire du film.

    Cependant, il n'est pas rejeté pour autant, et après réflexion je pense que je pourrais faire une première analyse dessus, pour ensuite, bien plus tard, le revoir et l'analyser une nouvelle fois, et ainsi voir l'évolution de mon esprit analytique et critique.

    Donc je vous propose de me dire ce que vous en pensez, pour le moment, j'hésite encore, mais si vous m'aidez ça me fera plaisir.

     

    Prochaines Critiques prévues:

    -50 Nuances de Grey (si je le trouve et si j'ai le courage, parce que j'ai vraiment pas envie)

    -50 Nuances Plus Sombres (Pareil, si je le trouve et si j'ai le courage)

    -Birdy (?)

     

    Les vidéos citées:

    Le Fossoyeur de Films - L'APRES-SCEANCE - The Neon Demon

    INTHEPANDA - THE NEON DEMON - CRITIQUE


    votre commentaire
  • Nom original: The Devil's Rejects

    Créateur: Rob Zombie

    Genre: Horreur, Epouvante

    Date de sortie: 19 Juillet 2005

     

    /!\ATTENTION/!\

    Pour comprendre le film, il est nécessaire d'avoir vu "La Maison des 1000 Morts" avant, car "The Devil's Rejects" en est la suite.

    Y aura aussi peut-être quelques spoiler mineurs. Vraiment très mineurs, mais spoiler quand même.

    Résumé:  Un an après les événements du film "La Maison des 1000 Morts", Le shérif  Wydell n'a qu'une idée en tête: venger son frère, tué par la famille Firefly. Wydell, pret à tout, même à outrepasser la loi, poursuit sans relâche la famille Firefly, qui se voie dans l'obligation de fuir, tout en poursuivant leurs macabres méfaits. Les rôles de sadique et de victime sont à présent inversés, entraînant une sanglante chasse à l'homme...

    Mon avis: Ce film est superbe. Il rajoute beaucoup de profondeur aux personnages et montre comment les rôles de victime et de bourreau peuvent facilement s'inverser. De plus, l'esprit de famille parmi les Firefly se faisant sentir -surtout au début et à la fin du film- nous permet de voir "l'humanité"  présente en ces personnages, à la base qualifiés de "rejets du diable" -en disant ça je pense notamment à la fin du film, où un diaporama de famille s'affiche entre deux scènes mais je ne vous en dis pas plus-. Et le changement est tout aussi frappant dans le personnage du shérif Wydell, qui est obsédé par la mort de son frère, qui le voit en rêve, lui qui est censé représenter la Loi, la transformation qu'il subit entre le début et la fin du film... Vraiment, vers la fin on s'inquiète progressivement du sort de la famille Firefly, presque jusqu'à espérer qu'ils s'en sortent, en fait!! De plus, la mise en scène est certes, moins perturbante que "La Maison des 1000 Morts", mais je trouve qu'elle signifie beaucoup niveau symbolique. Après, il y a juste un truc que je n'aime pas trop, c'est le fait qu'il y ai parfois des arrêts sur image, sur les acteurs, mais au moment où ils sont en mouvements... Mais bon, après c'est un choix, ça donne plus de "violence" au montage donc bon, ça ne gêne pas vraiment. Pour en finir avec les plans et la mise en scène et le shérif, il y a cette scène qui là encore se trouve à la fin du film- ATTENTION SPOIL

     

    Donc où Wydell à attrapé la famille Firefly et les emmènes dans la ferme où ils habitaient à la base, afin de les exécuter, et durant le trajet il y à des mouvements de caméra très vifs, mais montrant le visage de Wydell, conduisant la voiture, riant comme un psychopate -et quand je dis "psychopate", je parle du fait que c'est le même genre de rire qu'utilisent les Firefly quand ils prennent plaisir à torturer leurs victimes-, et c'est là où le changement de rôle se fait vraiment sentir, c'est à partir de ce moment là qu'on commence à être inquiets pour la famille. Le reste du film contient énormément de scènes à analyser, mais je préfère garder ces analyses pour moi et vous laisser les interpréter.

    Donc, mon avis global: un TRES bon film, à voir si vous avez vu "La Maison des 1000 Morts" bien entendu.

     

    Et bien voilà, c'était ma critique sur "The Devil's Rejects", j'espère que ça vous donnera envie de voir le film, et n'hésitez pas à me partager vos avis et à me conseiller d'autres films!!

     

    Prochaine Critique prévue: 

    -Birdy


    votre commentaire
  • Hey!!

    Au moment où j'écris, je suis avec mon manuel de Breton sous les yeux et...

    Bon sang, que j'aime cette langue!!

    Les musiques traditionnelles de Bretagne m'ont toujours apaisées, me faire sentir bien, alors après plusieurs années de réfléxion, j'ai décider que j'allais l'apprendre.

    Malheureusement pour ce faire je n'ai qu'un vieeeuux manuel avec les pages toutes décollées appelé "Le Breton par l'image" de V. Seité et un livre... d'injures (on sait jamais, ça peut servir, hein!!).

    J'aimerais bien avoir plus de manuels, 'faudra que je cherche...

    Pour l'instant j'ai un rythme très doux d'une leçon un jour sur deux, quand je n'étudie pas je révise mes leçons précédentes, mais je vais essayer d'aller à une leçon par jour ou deux leçons un jour sur deux... je ne sais pas.

    Je ne suis qu'à la quatrième leçon, mais je m'amuse beaucoup!!

    "Piou eo? (qui est-ce?)"

    "Petra a ra Annaig? (que fait Anna?)"

    "Lenn a ra Breiz (il lit Breiz)"

    Franchement, c'est vraiment dommage que cette langue ne soit presque plus parlée...

    Sur ce, je vous laisse, et on se revoit pour la critique de "The Devil's Reject"~!!


    2 commentaires
  • Nom Original: The House of 1000 Corpses

    Créateur: Rob Zombie

    Genre: Horreur, Comédie Noire

    Date de sortie: Etats-Unis-11 Avril 2003, France-15 Mai 2003

    Résumé: La soirée du 31 Octobre 1977, deux jeunes couples, au départ se rendant à un repas de famille, décident d’enquêter en chemin sur les traces d'un tueur en série, devenu une légende local: le Dr Satan. Surprit par un fort orage, ils décident de chercher refuge chez une mystérieuse famille. Cette dernière semble d'ailleurs en savoir plus que n'importe qui sur cet étrange médecin...

    Mon avis: Bon. Au moment où j'écris cette critique, il est 23h34 et je viens de voir le film. J'en avais lu beaucoup de bien, et... Je n'ai pas du tout été déçue. Ce film est, je trouve, une pure merveille. Le scénario est assez classique, mais tout de même bien mené. Les acteurs jouent très bien (mention spéciale à Bill Moseley, qui à déjà joué dans un de mes films favori: Massacre à la Tronçonneuse 2 <3) et les musiques sont très, très, très bien utilisées. Mais à mon avis, ce qui rend ce film si particulier, c'est son montage:

    Le montage est vraiment particulier et violent, ce qui renforce le coté macabre et "spontané" du film. Mais il est vrai qu'il est très... surprenant et assez perturbant, c'est vraiment le genre de chose qu'on aime ou qu'on détèste. Personnellement, j'ai adoré ce montage, j'ai trouvé qu'il permettait de nous sentir pleinement dans l'ambiance (de plus, j'ai trouvé qu'il y avait un petit coté "Massacre à la Tronçonneuse" -premier du nom- qui m'a fait encore plus aimer le film <3)

    Ce film à d'ailleurs une suite, qui sera la prochaine critique: The Devil's Reject.


    votre commentaire
  • Nom original: Trainspotting (adapté du livre du même nom par Irvine Welsh)

    Créateur: Danny Boyle

    Genre: Drame, Comédie, Policier

    Date de sortie: 19 Juin 1996 (interdit au moins de 16 ans à sa sortie, à juste titre...)

    Résumé: Mark Renton, un jeune junkie au chômage, et ses amis, la plupart étant également junkies, vivent dans la banlieue d'Edimbourg. Ils commettent de petits délits pour se payer leur dose chez leur dileur, surnommé "Mère Supèrieur", jusqu'au jour où Mark décide d'arreter l'héroïne. 

    Mon avis: Un excellent film avec une ambiance très prenante, les scènes d'actions sont, au même titre que les scène comique, bien rythmées et efficaces. Les acteurs sont vraiment très convaincant (Mention spécial à Robert Carlyle -l'acteur jouant Begbie, un personnage dangereux et désaxé, qui boit et qui cherche toujours la bagarre- qui m'a bien fait flipper à certains moments) et certains personnage sont assez attachants. Un point négatif? Les effets spéciaux. Je trouve qu'ils ont plutôt mal vieillit et peuvent parfois gâcher certaines scènes. Cependant, le montage permet de rendre ces petites imperfections plus dynamiques.

    Maintenant, passons, si vous le voulez bien, à notre second film:

     

    Nom original: 99F (99 francs) (Adapté du livre du même nom par Frédéric Beigbeder)

    Créateur: Jan Kounen

    Genre: Comédie satirique, Drame

    Date de sortie: 26 Décembre 2007

    Résumé: "L'homme est un produit comme les autre.". Voici la devise d'Octave Parango, un homme égoïste, arrogant et irresponsable vivant dans la débauche et travaillant en tant que concepteur-rédacteur pour la société "Ross & Witchcraft"(surnommée "La Ross"). Un jour, lors d'une réunion chez Madone, l'un de leurs plus gros clients, Octave et son équipe propose une campagne pour les yaourts Madone, leur projet est refusé. Parango, frustré de voir sa proposition rejetée, demande à son supérieur de pouvoir démissionner. Ce dernier refuse, rappellant à son employé tout ce qu'il perdrait en quittant le métier. Peu après, Octave tombe sincèrement amoureux de Sophie, une nouvelle employée et femme sublime. Ils entament alors une relation. Mais lorsque Sophie annonce à Octave qu'elle est enceinte, ce dernier réagit plutôt mal et elle décide de le quitter. Complètement perdu et désemparé, Octave va-t-il réussir à se sortir de cette prison dorée?

    Mon avis: J'ai vraiment adoré ce film. La problèmatique qu'il soulève est interressant et d'actualité (en même temps, le problème de la pub restera encore longtemps...). Les personnages sont bien travaillé, et Jean Dujardin en Octave Parango, mais... mais c'est juste GENIAL, ce rôle lui va tellement bien!! De plus, malgré cette forme de sombre connard détèstable qu'est Octave, il évolue et on finit par s'y attacher. Bon, par contre je lui donnerais une limite d'âge de 16 ans maxi... (comment ça, j'ai mis la barre trop haute sur la limite d'âge?)

    En bref: Ce film est génial, allez le voir si ce n'est pas déjà fait, et tant qu'à faire, dites-moi ce que vous en avez pensé dans les commentaires, je me ferais une joie de débattre avec vous!!

    Prochaines critiques prévue:

     

    -La maison des 1000 morts

    -The Devil's Rejects

    -Birdy

     


    8 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires