• Informations sur le Maneki Neko

    Konnichiwa (Bonjour)!!! Suite à la rubrique "Céation de maneki neko en carton", je me suis dit qu'il serait bien de mettre quelques infos dessus!!! Voici donc ce que j'ai pus trouver sur le net:

    Les « Maneki Neko » sont des chats porte-bonheur japonais. Ils sont apparus vers la fin de l’ « ère Edo » (1603-1867) au japon. Voici quelques infos :

    LA SIGNIFICATION DU NOM :

    « MANEKI(招き ) » vient du verbe « MANEKU (招く ) » qui veut dire « inviter », et « NEKO (猫) » signifie « chat ». En bref, « Maneki Neko » signifie littéralement « Chat qui invite ».

    CE QUE SIGNIFIENT LES DIFFERENTES COULEURS :

    LE MANEKI NEKO BLANC : Le blanc est la couleur traditionnelle de ce chat-porte-bonheur. Il est sensé attirer la chance. Ses moustaches et l’intérieur de ses oreilles sont rouges. Il porte un collier (rouge également) avec une clochette. Il est généralement assis sur un coussin de couleur rouge. Sa patte levée (voir la signification des pattes) vous attire la chance et vous invite à renter ou vous souhaite la bienvenue dans un lieu de convivialité. On le trouve dans les intérieurs, les restaurants ou les boutiques.

    LE MANEKI NEKO ROUGE : Un chat-porte-bonheur rouge est consacré au succès, à la prospérité ; il peut vous apporter la célébrité (si vous la cherchez). Il peut aussi déjouer un mauvais sort et le renvoyer à celui qui l’envoie.

    LE MANEKI NEKO NOIR : Il est censé éloigner le mal ; il peut guérir les enfants de la maladie. C’est un maneki puissant. Si vous ne faites pas face à un vrai problème, il ne vous servira pas.

    LE MANEKI NEKO DORE : Ce maneki neko apporte les sous, l’argent. Il peut aussi être argenté.

    LE MANEKI NEKO TRICOLORE : Ce golden-maneki est le plus puissant  de tous  les maneki neko. On l’appelle « le chat triple fourrures ». C’est le préféré des japonais.

    LE MANEKI NEKO ROSE : Il attire l’amour à ceux  ou celles qui ne l’ont pas. Mais si vous avez déjà l’amour, ce maneki le fera fuir.

    LE MANEKI NEKO VERT : Il est idéal pour les étudiants et ceux qui souhaitent une réussi scolaire ou encore intellectuelle dans une démarche de recherche ou de travaux universitaires.

     

     

    LA SIGNIFICATION DES PATTES :

    Un maneki neko qui lève la patte droite attire l’argent, la fortune.

    Un maneki neko qui lève la patte gauche invite les amis ou les clients.

    Un maneki neko qui lève les deux pattes protège la maison.

    Les maneki neko qui lèvent les quatre pattes sont assez rare…

     

    LES ACCESOIRES DES MANEKI NEKO :

    Les maneki neko portent  généralement quelque chose autour du cou : cela peut être un foulard ou une écharpe, mais plus souvent un collier portant une clochette et une bavette de décoration.

    On raconte que le collier et la clochette viendrait de l’image des chats que possédait les nobles de l’époque « edo ». On dit aussi que la couleur rouge du collier est dû à une fleur, la fleur « Hichirimen ». Cette fleur servait pour teinter les vêtements d’un rouge vif. Cette fleur est souvent représentée sur les kimonos. La clochette, elle, servait de décoration, mais aussi à connaitre les déplacements du chat. La bavette a peut-être un lien avec une certaine divinité japonaise : Jizo Bodhisattva. On trouve des statues de cette divinité à l’entrée des temples et des cimetières japonais. Jizo est une statue protectrice des enfants malades et nouveaux nés. Quand les enfants sont guéris, leurs parents viennent faire don d’un bavoir et de pièces en signe de reconnaissance. Le maneki neko aurait donc un lien avec cette divinité.

     

    LES DIFFERENTES LEGENDES :

    Il existe plusieurs légendes sur l’apparition du premier maneki neko. En voici quelques-unes :

    LE SANCTUAIRE BOUDISTE : Au 17ème siècle, à Tokyo, il y avait un temple, mal entretenu, car il y vivait un très pauvre moine. Mais, malgré sa pauvreté, ce moine était très généreux. Il partageait son maigre repas avec un chat baptisé Tama. Un jour de grand froid, le moine voulut se réchauffer en se faisant du thé, mais, malheureusement, il n’avait même plus de thé. Désespéré, il demanda à Tama d’aller chercher de l’aide. Tama sortit du temple, puis passa sa patte sur le côté de sa tête,  comme le font tous les chats. Un jour, un riche homme prit dans une tempête, alla se réfugier sous un arbre, à proximité du temple du moine. Attendant que cette tempête se calme, il aperçut Tama, et remarqua que les geste de ce chat semblait l’inviter à s’abriter dans le temple. L’homme s’approcha du chat, lorsque l’arbre ou il s’était abrité quelques minutes auparavant fut  foudroyé. L’homme comprit alors que ce chat lui avait sauvé la vie ! Après cet incident, le riche homme se lia d’amitié avec le moine et son chat. Depuis, le moine et le chat ne connurent plus jamais la faim. Lorsque le chat mourut, il fut inhumé au cimetière des chats de Goutokuji. Cette histoire donna naissance au maneki neko.

    LA GEISHA : A Tokyo, une geisha tenait un salon de thé appelé « Le chat d’or ». Les affaires était mauvaise, jusqu’au jour où un admirateur de cette geisha lui apporta un sac rempli d’argent : s’était de l’argent volé ! Il le lui remit avant de se jeter dans la  rivière Sumida. Profondément touché par cette preuve d’amour, la geisha se jeta à son tour dans la rivière. Depuis ce double suicide, le « chat d’or » devin très populaire, et les commerçants décidèrent de considéré le maneki neko comme un symbole de richesse.

     

    LE CHAT DU TEMPLE : Un groupe de samouraïs (ou un seigneur féodal, ça dépend des versions), passa devant un temple. Là, ils aperçurent un chat qui se prélassait. Les samouraïs s’arrêtèrent pour observer le chat. Sur ce, le chat leva sa patte à son oreille, comme pour les saluer. Intrigués, les samouraïs s’approchèrent de lui, lorsque la foudre tomba exactement là où ils étaient tout à l’heure. Reconnaissent que le chat leur avait sauvé la vie, ils décidèrent de faire des dons au temple une fois devenus riches.

    LA COURTISANE : A Yoshirawa, il y avait une courtisane appelée Usugumo qui vivait avec son chat, qu’elle aimait beaucoup. Une nuit, le chat commença à tirer sur son kimono, et continuait de tirer, quoiqu’elle fasse. Le propriétaire de la maison crut que le chat était possédé et le décapita. La tête du chat vola vers le plafond et écrasa un serpent, prêt à frapper à tout moment. Usugumo était effondrée d’avoir perdu son chat. Pour la consoler, un client construisit une statue de bois à l’effigie de son compagnon. On dit que cette statue fut le premier maneki neko.

     

    Voilà!!! J'espère que ça vous a plus!!! Kisu (Bisou)!!!

    Nyu

    Informations sur le Maneki Neko


    Tags Tags : , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :